La Paz et son marché aux sorcières

28 juin au 2 juillet 2016

On ne pensait pas se plaire dans une si grande capitale (plus de 2 millions d’habitants !), mais finalement La Paz a beaucoup à offrir : de multiples vues depuis les collines, des marchés plus grands les uns que les autres (dont celui des sorcières !), le musée de la coca ainsi que de belles places et monuments. 

On a quitté Cochambamba après un copieux petit déjeuner à l’extérieur de la gare de bus : buñuelos, api, jus de quinoa et pommes et jus d’orange frais. Repus pour attaquer les 8 longues heures de trajet jusqu’à la capitale.

L’arrivée dans la métropole, située entre 3200 et 4000m d’altitude, est impressionnante : c’est une vraie cuvette dont toutes les parois sont couvertes de maisons en briques, le tout surplombé par une centaine de pics à plus de 5000m. Les points de vues spectaculaires ne manquent pas. Comme première approche de la ville, nous nous sommes rendus au mirador Killi Killi. Dans les jours qui ont suivi, nous avons pris deux téléphériques : le rouge pour aller au marché de El Alto (des échoppes à l’infini, entre vêtements, casseroles et légumes, on y trouve tout tout tout), ainsi que le jaune, connu pour avoir la vue la plus jolie.

Une fois que nous avions une bonne vue d’ensemble, nous avons déambulés dans le centre historique, où on a pu voir quelques beaux et vieux bâtiments coloniaux. Une particularité intéressante, autour de la place Murillo envahie de pigeons, c’est l’horloge du Parlement. Celle-ci tourne dans l’autre sens ! Par cet acte symbolique, Evo Morales, le président, a voulu renier les pratiques imposées par le Nord aux états du Sud. Dans l’hémisphère Sud, les cadrans solaires tournent en sens inverse, et l’horloge mimant cela est sensée redonner une identité au peuple bolivien. C’est assez imaginé, mais on a aimé !

On a également fait un tour au musée de la Coca. Pas de photos autorisées, mais on y a appris beaucoup de choses sur l’histoire, les propriétés, les usages et la fabrication de la cocaïne 🙂

L’endroit le plus surprenant est sans doute le mercado de las brujas.. le marché des sorcières en français. Dans ces quelques échoppes, en plus des traditionnels lamas séchés, on y retrouve des poudres, des jus, des herbes… aux propriétés assez curieuses ! Si vous voulez trouver l’amour (ou carrément être plus performants au lit), gagner plus d’argent, guérir d’un cancer, … c’est ici qu’il faut venir, vous trouverez votre bonheur. Mais on ne vous garantit pas que ça fonctionne 😉

La Paz regorgeant de magasins d’artisanats, on s’est fait plaisir 🙂 En long voyage, on se restreint pas mal à ce niveau, car le volume de nos sacs n’est pas infini (et notre dos ne peut pas porter 20kg non plus !), mais comme on arrive doucement sur la fin, il était temps d’en profiter.
Point de vue nourriture, nos papilles ont testé le steak de lama et le canard des andes (quand je demande un plat de gato au lieu de pato.. le serveur était perplexe !).

Prochaine (et dernière) étape bolivienne : Copacabana et le lac Titicaca.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s